Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
12 mai 2017 5 12 /05 /mai /2017 12:01
déjà en route dans nos têtes ... !

Depuis la reprise de mai, l'équipe des Jeunes volontaires et les enseignants médiateurs préparent leur périple pour le rassemblement des gens du voyage aux Saintes Maries de la mer.

Nous serons donc 6 jeunes volontaires (NDLR : en effet Paola, jeune volontaire auprès du CCAS de la Ville de Lyon, se joint à nous) accompagnés de nos deux enseignants. Nous avons préparé pour ce voyage des jeux attractifs et ludiques puis quelques exercices simples pour les enfants du voyage en lien avec le livre "le voleur de poule" écrit par Béatrice Rodriguez.

Le pèlerinage aura lieu le 24 mai où Roms, manouches, tsiganes, et gitans arrivent de quatre coins d'Europe et même d'autre continents pour vénérer leur sainte, Sara la Noire. Plus que quelques semaines à attendre et nous embarquerons sous la chaleur du sud et les airs de guitares gitanes !

Sirrine

 

déjà en route dans nos têtes ... !
déjà en route dans nos têtes ... !
déjà en route dans nos têtes ... !
Repost 0
12 mai 2017 5 12 /05 /mai /2017 11:54
Le jeu de société Dobble
Pour favoriser l'expression entre jeunes allophones  ...
Le jeu de société Dobble
Repost 0
Published by ASET 69 - dans Le camion d'Odile
commenter cet article
12 mai 2017 5 12 /05 /mai /2017 11:40
retour de Marie, étudiante en médecine

La jeune Marie nous a adressé son "rendu" pour le Centre Laennec, faisant état de son expérience à nos côtés au cours de cette année.

Elle a procédé sous forme de lettre adressée à un ami.

 

"Salut Jules,

Je t’écris cette lettre pour te parler des "Camions Ecole".

Tu sais c’est l’association où je me rends une fois par semaine dans le cadre du projet d’action social du centre Laennec.

En quelque sorte, c’est une antenne scolaire mobile qui permet d’enseigner les rudiments du français et des mathématiques à des enfants non-scolarisés.

J’ai pu y voir des enfants issus de milieux sociaux très différents du notre.

Je peux te parler par exemple du Parc Jugan à proximité de la Part-Dieu.  C’est un endroit où je suis souvent allé durant le premier semestre.

Dans ce parc vivaient des familles d’origines Albanaises. Plusieurs générations se côtoyaient, du nourrisson à la personne âgée.

Je rejoignais Yves et son camion, garés à côté du parc, aux alentours de 9h45.

On allait ensuite chercher les enfants, ils étaient sur place, c’était leur endroit de vie.

Ensuite c’était l’étape de l’appel, on notait les enfants présents.

Pour les nouveaux arrivants, on demandait les papiers pour vérifier date de naissance et nom.

Après la partie administrative venait le temps de l’apprentissage.

En travail collectif nous avons beaucoup travaillé avec le livre « Là ou vont nos pères ».

Je te mets un extrait de ce livre, il n’y a aucun texte, que des images. Les enfants comprennent alors facilement l’histoire et peuvent tenter de la raconter en Français et donc apprendre un maximum de vocabulaire.

Autour de ce travail collectif s’ajoutait différents travaux, exercices individuels, sur le même thème.

C’est à ce niveau-là que j’intervenais le plus.

En effet, même si le camion d’Yves accueille surtout les grands, c’est-à-dire collège/lycée, on retrouve une grande différence de niveaux entre les élèves.

Certains sont allés à l’école en Albanie, d’autres moins, certains ont déjà appris d’autres langues étrangères, d’autres non.

Il est donc très important de s’occuper individuellement des enfants, pour qu’ils puissent profiter au maximum de ces quelques heures de cours.

Ces moments de partages m’ont appris beaucoup de choses. J’ai pu accompagner des enfants très différents les uns des autres, mais tous avaient envie d’apprendre et d’avancer. C’était une belle leçon de vie. Ces enfants dormaient à même le sol, avaient complétement changé de vie, mais ils étaient là, et participaient avec le sourire aux lèvres. 

Ma plus grande difficulté fut la barrière de langue, en effet certains enfants ne parlaient pas du tout le français, étant donné que c’est la seule langue que je maitrise on devait communiquer par des moyens universels, le dessin, les gestes…

Je viens de te parler de mon expérience au parc Jugan, mais je suis aussi allée, entre autres, au parc du sacré cœur (photo), au parc Nelson Mandela et au bidonville de Croix Luizet.

Au niveau du parc du sacré cœur (Lyon 3), j’étais le plus souvent dans le camion d’Odile.

Le camion d’Odile accueille les plus jeunes enfants.

L’apprentissage se fait alors plus à travers des jeux, des coloriages, des lectures. Ce sont de très bons moments, je me souviens du regard pétillant d’un enfant lorsque j’ai sorti les dominos.

Je me suis aussi rendue deux fois au bidonville de Croix Luizet où vivaient des familles venant de Roumanie.

C’est une expérience qui m’a marquée, par le contraste entre les conditions de vie déplorables et l’espoir, la confiance de ces enfants. Ils ont été très accueillants, très avenants.

Lorsque j’y suis retournée pour la seconde fois, une petite m’a reconnue, m’a fait un grand sourire et s’est jetée dans mes bras. Ces enfants font chaud au cœur, ils sont spontanés, reconnaissants, et très chaleureux.

Tu vois donc à travers ces quelques souvenirs que c’est une expérience vraiment très enrichissante. Cela m’a permis de me rendre compte de certaines réalités que l’on se masque dans la vie quotidienne. Mais j’ai aussi compris qu’il était  possible d’agir pour ces personnes qui ont un réel besoin, comme le font Yves et Odile.

N’hésite pas si tu as d’autres questions, je te conseille vivement cette expérience.

 

Marie

 

 

 

 

 

 

 

 

retour de Marie, étudiante en médecine
Repost 0
11 avril 2017 2 11 /04 /avril /2017 09:44
le monde de Breston

Breston a travaillé à la manière de W. Brighty Rands.

 

Les chevaux se déplaçaient en caravane à voyageurs.

Un campine tracte une belle Mercedes.

Le terrain se promène sur le chien Jack.

Le ballon s'amuse à l'enfant tsigane.

Le radar interdit de griller la règle du code.

 

BRESTON

Repost 0
Published by ASET 69
commenter cet article
6 avril 2017 4 06 /04 /avril /2017 14:10

Après quelques mois de stage à l'ASET 69, j'ai pu découvrir le fonctionnement de cette école, qui se déplace en camion.

Avant mon stage, je ne savais pas tellement à quoi m'attendre et me demandais ce que pouvait bien être une antenne scolaire mobile. Désormais je sais que c'est une vraie école, à l'écoute des enfants et de leurs besoins. Une école qui construit un rapport de confiance avec les parents, qui accueille des enfants ayant un enthousiasme et une motivation folle pour apprendre.

J'ai pu, grâce à cette expérience, suivre les progrès des enfants, contribuer à mener des moments d'apprentissages, et pu moi-même apprendre quelques mots en Albanais. Merci encore à Odile et Yves pour leurs précieux conseils et pour m'avoir accueillie dans leurs camions. 

Juliette

 

Juliette avec les enfants albanais au Parc du Sacré-Coeur

Juliette avec les enfants albanais au Parc du Sacré-Coeur

Repost 0
5 avril 2017 3 05 /04 /avril /2017 16:07

Spartacus, héros du film magnifique "SPARTACUS et CASSANDRA"

Repost 0
Published by ASET 69 - dans aller plus loin
commenter cet article
5 avril 2017 3 05 /04 /avril /2017 16:00
Repost 0
Published by ASET 69 - dans aller plus loin
commenter cet article
5 avril 2017 3 05 /04 /avril /2017 15:38

Communiqué de presse

 « A bras ouverts », esprit fermé !

Paris, le 5 avril 2017

                                                                                   
Comme beaucoup de spectateurs, nous sommes atterrés par l’image des personnes dites Roms que renvoie le film A bras ouverts. Empilement de clichés racistes et de préjugés stigmatisants, ce film est un miroir du traitement particulier dont les Roms sont l’objet en France.

Certes le film se veut une comédie et une caricature, mais son auteur ainsi que son acteur principal auront beau se réfugier derrière leur ambition de moquer les « bobos de la gauche caviar », il n’en demeure pas moins qu’il entretient les pires stéréotypes qui alimentent très concrètement le traitement indigne dont sont victimes les personnes Roms.

Le 30 mars dernier, la Commission nationale Consultative des droits de l’Homme (CNCDH) a publié un rapport annuel sur le racisme confirmant que les Roms restent en tête du box-office des personnes les plus rejetées en France. Concrètement, ce sont des refus aux guichets pour ouvrir des droits, des jets de cocktails molotov dans des bidonvilles de personnes identifiées comme Roms, des morts suite à des incendies de leur habitat précaire, des expulsions à répétition sans solution de relogement, des propos haineux envers les Roms.

Nous aimerions bien pouvoir rire, mais la situation ne s’y prête absolument pas. Les personnes Roms avec lesquelles les membres du CNDH Romeurope luttent au quotidien vivent en France dans une situation d’extrême précarité, en bidonville, en squats ou à la rue. La mise au ban de la société de ces migrants précaires d’Europe de l’Est est entretenue par des politiques publiques basées sur la destruction à haute fréquence des bidonvilles où ces personnes s’installent. Ces politiques contribuent à l’ancrage dans une misère de plus en plus profonde d’enfants, de femmes et d’hommes qui sont présents en France pour certains depuis de nombreuses années.  Il est toutefois important de rappeler que nombre de Roms en France ne vivent ni dans la pauvreté, ni dans des bidonvilles. « Les Roms » sont pourtant systématiquement associés dans le débat public à un groupe homogène formé de personnes incapables de sortir de la précarité.

Le CNDH Romeurope considère qu'il est urgent de changer de regard, de réaffirmer l’égalité et la fraternité entre tous, ce que ce film ne permet pas.  

 

Contact presse :

Manon Fillonneau, + 33 6 68 43 15 15

manon.fillonneau@romeurope.org

Twitter : @CNDH_Romeurope

LIRE LE COMMUNIQUE EN LIGNE
* Les 41 membres du Collectif National Droits de l'Homme Romeurope
 
ABCR (Association Biterroise Contre le Racisme) – Acina (Accueil, coopération, insertion pour les nouveaux arrivants)ALPIL (Action pour l’insertion sociale par le logement)AMPIL (Action méditerranéenne pour l’insertion sociale par le logement) – ASAV (Association pour l’accueil des voyageurs) – ASEFRR (Association de Solidarité en Essonne avec les  familles roumaines et rroms) ASET 93 (Aide à la scolarisation des enfants tsiganes)Association Solidarité Roms de Saint-Etienne ATD Quart-Monde –  CCFD-Terre Solidaire (Comité Catholique contre la Faim et pour le Développement)La Cimade (Comité intermouvements auprès des évacués)C.L.A.S.S.E.S (Collectif Lyonnais pour l’Accès à la Scolarisation et le Soutien des Enfants des Squat) – ECODROMEURROMFNASAT-Gens du voyageHabitat-CitéHors la Rue LDH (Ligue des Droits de l’Homme) – Les bâtisseurs de cabanes – Les Enfants du Canal - Médecins du Monde MRAP (Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples) – Première Urgence Internationale - Rencontres Tsiganes Roms Action Romeurope 94 Rom RéussiteSecours catholique - Caritas FranceUJFP (Union juive française pour la paix) –  Une Famille Un Toit 44
Et le Collectif Romeurope 93, le Collectif Romeurope de l’agglomération nantaise, le Collectif de soutien aux familles rroms de Roumanie et d’ailleurs (95), le Collectif Romyvelines, le Collectif solidarité Roms Lille Métropole, le Collectif Solidarité Roms Toulouse, le Collectif Romeurope du Val Maubuée (77), le Collectif RomParis, l’Inter-collectif Roms Nord-Pas de Calais, le Collectif Romeurope Antony Wissous, le Collectif Solidarité Evry-Grégy / Dammarie-les-Lys

 
Repost 0
Published by ASET 69 - dans aller plus loin
commenter cet article
29 mars 2017 3 29 /03 /mars /2017 10:30
Sur le parc Nelson Mandela.

Nous avons retrouvé les familles expulsées du parc du Sacré-Coeur, sur le parc Nelson Mandela, le long de l'avenue Félix Faure.

Nous avons eu le plaisir de passer un après-midi sur ce site, avec Pascale Masson, Chef d'établissement du Centre St Marc. Son message, en cours de soirée, témoigne de son implication pour notre action.

"Une très belle après midi pour moi au cœur de ce qui donne sens au métier d'enseignant. ...
Je pense  faire des émules et il se peut que certains de mes collègues souhaitent réaliser cette expérience.  Un grand merci pour votre accueil
A bientôt."

 

 

  
Participer à nos côtés, c'est s'impliquer ...!
Participer à nos côtés, c'est s'impliquer ...!

Participer à nos côtés, c'est s'impliquer ...!

Repost 0
Published by ASET 69
commenter cet article
24 mars 2017 5 24 /03 /mars /2017 15:07

Dans le cadre de la préparation au CFG, Wesley devait rédiger un texte d'une dizaine de lignes au présent, et à la première personne du singulier.: "Imaginez que vous faites une découverte, lors d'une plongée sous-marine. Décrivez la scène, soit en faisant preuve d'imagination, soit en étant réaliste pour décrire le milieu sous-marin qui s'offre à vos yeux.":

 

Wesley à la plongée sous-marine 😏💀🐟

 
Aujourd'hui je vais faire de la plongée sous-marine pour la première fois. Avec mes parents nous sommes partis en vacances dans le sud pas loin de la mer Méditerranée. On a décidé d'aller sur la côte pour faire de la plongée sous-marine. J'ai un peu peur, car c'est l'heure de faire la plongée pour la première fois de ma live. Je m'équipe d'une combinaison,de deux bonbonnes d'air reliées à ma bouche avec un tuba afin que je puisse respirer sous l'eau comme un poisons.💦🐠
Aux pieds je porte des palmes pour mieux avancer sous la surface de l'eau. Une fois sous l'eau j'aperçois une épave d'avion. Je me dirige tout de suit vers cette direction pour voir s'il  y a des poissons a l'intérieur de l'avion. Je n'en trouve pas, par contres 3 squelettes m'observent attentivement !!😨
Paniqué, je remonte à la surface, en me jurant de ne plus jamais faire de la plongée sous-marine !🤗

 

Wesley ....
Repost 0
Published by ASET 69 - dans Le collège
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de laclasseniglo.over-blog.com
  • Le blog de laclasseniglo.over-blog.com
  • : Blog des camions écoles de la région de Lyon, ce blog a vocation de laisser une trace de l'activité des antennes scolaires mobiles
  • Contact

Recherche